Financer sa formation professionnelle : mieux comprendre le CPF

Votre présence sur notre site Web et sur cette page n’est peut-être pas anodine. Il est en effet probable que vous soyez en train de réfléchir à votre avenir professionnel et à l’idée de vous former. Si tel est le cas, vous avez très certainement été en proie à la question suivante :

« Comment vais-je financer ma formation ? »

Rassurez-vous, d’autres sont passés par là avant vous. Et si d’aventure vous vous sentez submergé face à toutes les réponses accessibles ici et là, dites-vous que c’est tout à fait normal. De fait, il existe de nombreux moyens de financer un parcours de formation, si bien qu’il est parfois ardu d’obtenir des informations claires.

Aujourd’hui, Résilience vous propose de faire le point sur un dispositif central dans votre parcours de professionnel : le Compte Personnel de Formation ou « CPF ».

Le CPF : un peu d’histoire

De 2004 à fin 2014, il était possible pour un salarié de bénéficier d’une formation professionnelle via le DIF (Droit Individuel à la Formation). Le fonctionnement de ce dispositif était alors relativement simple : chaque année travaillée au sein de son entreprise, le salarié acquérait 20 heures de droit à la formation. Celles-ci étaient cumulables sur une durée maximale de 6 années, soit un total de 120 heures.

Au 1er janvier 2015, exit le DIF. Cette année aura été celle de l’arrivée du Compte Personnel de Formation. Alors que ce dernier permettait lui aussi d’engranger des heures de formation, un grand changement s’est opéré au 1er janvier 2019. Depuis cette date, le CPF a en effet été « monétisé ».

Concrètement avec le CPF actuel, il n’est plus question de « compteur temps », mais bien d’une enveloppe financière qui se constitue au fil des années aux conditions suivantes :

·         500 euros par an pour un salarié qualifié qui travaillerait au moins à mi-temps (avec un plafond de 5000 € sur 10 ans)

·         800 euros par an pour les salariés ayant un niveau de qualification inférieur au niveau V (CAP / BEP) (pour un plafond maximum de 8000 € sur 10 ans)

« Mais que sont devenues mes heures de formation acquises avant 2019 ? »

Question légitime ! Elles n’ont pas été perdues : elles ont été converties en euros, à raison de 15 euros par heure.

BON À SAVOIR

Les heures de DIF dont vous disposiez au 31 décembre 2014 peuvent encore être mobilisées dans le cadre de votre CPF et ce jusque fin 2020.  Il faut cependant pouvoir les justifier, certificat(s) de travail ou fiche(s) de paie à l’appui.

Les avantages du CPF

Ce qui a motivé la mise en place du CPF, c’est notamment la volonté de favoriser la mobilité professionnelle et de simplifier l’accès à la formation continue.  C’est dans ce contexte que le CPF est devenu un dispositif qui « accompagne » le salarié tout au long de son parcours. Ainsi, votre CPF ne dépend plus d’un contrat de travail, il vous est spécifiquement rattaché. Concrètement, si vous changez de métier ou d’employeur, votre capital formation vous reste acquis. De même, la raison pour laquelle un contrat de travail est rompu n’a aucune incidence sur les droits CPF, y compris en cas de licenciement.

Parmi les autres atouts qui font la force du CPF, on retiendra par ailleurs que :

·         Le CPF est utilisable lorsque l’on est demandeur d’emploi

Besoin d’un bilan de compétences ? Vous souhaitez suivre une formation de management pour booster votre CV ? Être dans une situation de recherche d’emploi peut faire naître de nombreux besoins de formation. Sachez que le CPF peut en financer un très grand nombre.

·         Le CPF peut être mobilisé indépendamment de votre entreprise

Vous avez la main ! Vous pouvez définir votre projet de formation en totale autonomie. Si celle-ci se déroule en dehors du temps de travail, il n’est en outre par nécessaire d’en référer à votre employeur, sauf cas spécifiques.

·         Un financement par CPF peut être cumulé à d’autres aides

Votre capital de droits CPF ne vous permet pas de financer la formation dont vous avez besoin ? Ne vous inquiétez pas, des solutions existent.

L’OPCO dont vous dépendez peut par exemple compléter tout ou partie de votre budget. Il est aussi envisageable d’associer CPF et plan de formation de l’entreprise. Autre possibilité : cumuler le CPF et le CPF de Transition. Ce dispositif est le successeur du CIF et dépend de « Transitions Pro » longtemps connu sous le nom de Fongecif.

En tant que demandeur d’emploi, n’hésitez pas à solliciter Pôle Emploi pour bénéficier d’un financement complémentaire à votre CPF.

·         Le CPF vous permet de progresser et de maintenir votre employabilité…

… et c’est ce qui en fait un outil incontournable dans un monde professionnel en perpétuelle mutation ! Grâce à ce dispositif, vous pouvez acquérir de nouveaux savoir-faire, étoffer votre profil, changer d’orientation ou encore rester à la pointe de votre métier. Exit les parcours professionnels figés, le CPF ouvre la voie à la flexibilité et au renouveau.

3 Questions essentielles pour mieux connaître le CPF

Le CPF, c’est pour qui ?

Ils sont nombreux à pouvoir profiter du CPF :

·         Salariés

·         Demandeurs d’emploi

·         Apprentis dès 15 ans

·         Travailleurs handicapés d’ESAT

·         Travailleurs Non-Salariés (TNS)

·         Etc.

Le CPF, pour quelles formations ?

Il existe une multitude de parcours finançables par le CPF :

–          Formation permettant d’obtenir une qualification ou une certification professionnelle (un diplôme, un titre professionnel…)

–          Formation d’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise

–          Formation visant à acquérir un socle commun de connaissances et de compétences

–          Accompagnement VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)

–          Bilan de compétences

–          Apprentissage du permis de conduire

Comment activer son CPF ?

Pour pouvoir envisager l’utilisation de ce dispositif, il est impératif de créer votre Compte Personnel de Formation sur le site prévu à cet effet. C’est ensuite via ce portail que vous pourrez formaliser vos souhaits de formation et constituer un dossier de demande de financement.

Résilience vous accompagne dans la constitution de votre dossier de financement CPF

En tant qu’organisme de formation, nous proposons plusieurs parcours éligibles au CPF : bilan de compétences, aide à la création d’entreprise, formation de formateur, et bien d’autres…

Si l’une de ces formations vous intéresse et que vous avez besoin de renseignements ou d’un accompagnement pour monter votre demande de financement, nous sommes à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter.

EN SAVOIR PLUS

 

 

  • Vous devriez également aimer :